Après ASTRAKHAN et nos recherches de caviar,

si laids mais ....

Afficher la suiteMasquer la suite

à la cuillère...

Nous poursuivons en direction de VOLGOGRAD ( ex STALINGRAD) avec l’intention de compléter nos connaissances historiques sur la bataille qui a été décisive sue l’évolution de la 2ème guerre mondiale. Une tuerie où 700 000 soldats allemands ont perdu la vie et plus d’un million de russes, la leur.

devant le musée la Volga

drapeau

dépité

Un regret après la visite du musée ? Aucune traduction en anglais et encore moins en français. Ci après le seul message en français du musée.

reconnaissance de la France

Une image marquante ? La maquette de la ville après sa destruction. Et la vue du seul édifice(témoin) resté après la reconstruction .

ruine de guerre

Le passage à la frontière entre la Russie et l’Ukraine se révèle un peu plus long que prévu. Nous n’avons pas de déclaration de douane pour l’entrée en Russie (Il n’y avait pas de douane !!), ce qui ne convient pas au responsable de la douane. Il est obligé de « perdre » du temps pour régulariser la situation. Nous passons tout de même les 2 frontières en moins de 3 heures.

Le lendemain, il pleut ! Nous voilà brutalement précipités dans l’automne. Il fait 6° le matin. Brrrr…. Mais la chaleur de l’accueil nous réjouit. Un exemple : Dans une petite ville où nous nous sommes arrêtés pour changer de l’argent et faire quelques courses,

Nous cherchons un resto. « Priama, priama… » (ce qui veut dire plus loin, tout droit), nous trouvons un hôtel. Ce jour là le restaurant de l’hôtel prépare un banquet pour 69 convives, tables et bancs ont été rajoutées et préparées dans la salle de réception, mais lorsque nous demandons si nous pouvons manger, après une courte discussion, c’est « da, da », on nous tire 4 chaises pour nous faire patienter, et 20’ plus tard, dans une autre petite salle la table est dressée pour nous 4, Et nous serons reçus comme à la maison.

Et on s’en va en emportant les brioches ( ??) du dessert.

Après un raccourci qui ne se révèle pas un bon choix nous parvenons par de mauvaises routes à Poldova ( où se trouve une cathédrale du 17ème siècle ) pas géniale, mais nous devenons difficiles, nous avons vu tant de splendeurs. Mais le spectacle était à l’extérieur : c’était aujourd’hui l’a commémoration du 20ème anniversaire de la réouverture de celle- ci. La foule était dense et se pressait autour des popes en tenue d’apparat et de leur « chef » qui bénissait à tour de bras en arrosant la foule à grand coup de …. (on aurait dit un pinceau à colle pour tapisserie)

Poltova la cathedrale

L’étape suivante sera Kiev. (voir billet précédent )

Vu la météo nous ne passerons pas une deuxième journée à Kiev mais plutôt à la frontière Ukraïno-Polonaise (6 heures) !!! ce sera la plus longue du voyage .

Aujourd’hui nous devrions arriver à Cracovie.