Envies d'ailleurs

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Du 28 au 29 mars

D' ICHT à TATA

Toujours plus à l'est…

Nous quittons le goudron pour découvrir les gravures rupestres de TIGHERT.

Sur un éperon rocheux au dessus d'un petit village.

0851

0852

0857

0853

Des gamins nous accompagnent,

860

nous détaillant chaque gravure, un pied, un rhinocéros…Tiens, tiens, une gravure en arabe «  Allah est grand » Diable, je suis troublée, Mahomet remonterait donc à la préhistoire ? Ces gravures sont-elles toutes authentiques ? Il nous faudrait l'avis « des scientifiques » sur le sujet.

Maintenant que nous sommes sur la piste, nous partons à la recherche d'un bivouac de rêve…

Nous sommes un peu secoués mais les paysages sub- sahariens sont superbes.

0861

0863

Après un petit ensablement nous y sommes ! ANOU EL HADJ

0815

Tout y est : des gravures

804

806

un puits pour la corvée d'eau,

0932

0936

et même les dromadaires qui viennent s'abreuver la nuit mener par leur berger à mobylette.

0824

La lune était pleine et nous n'avons pas voulu gâcher la scène par des flash intempestifs.

Après le départ des dromadaires et du berger qui s'installe un peu plus loin – on voit son feu de camp- le silence revient. Pas un bruit.

Et le lendemain, pas de muezzin pour nous réveiller à l'aube !

Nous reprenons la piste

0938

0941

puis le godron jusque à TATA.

La température est passée de 25 à 34°

Vite une petite bière fraîche à l'hôtel des sables.


Commentaires

1

1 avr. 2018

18:23 par mounoubea

petit post en réponse à une photo envoyée sur le portable de Béatrice
6H : La photo est un peu floue ce qui fait que de prime abord il est difficile de distinguer si la lueur commune brillant dans les yeux des trois protagonistes est l’expression d’une jubilation intellectuelle partagée face à une nouvelle découverte ( Jean Vérame aurait également sévit sur de petits cailloux qu’il aurait ensuite parsemé ça et là dans divers endroits du Maroc) ou s’il ne s’agit pas plus prosaïquement d’un début de dégustation pour l’instant encore uniquement visuel : à voir la bave sourdant à la commissure des lèvres lippues des trois protagonistes , ma collègue ethnologue et moi-même pencherions plus tôt pour cette seconde hypothèse.
6H05 Après nous être livré à une observation plus fine du cliché avec une loupe, nous pouvons même apporter les précisions suivantes :
Il s’agit vraisemblablement de produits dont la composition est la suivante : sucre, beurre de cacao, poudre de lait entier, graisses végétales (palmiste, palme) ; lactosérum en poudre, pâte de cacao, praliné 4% (sucre, pâte de noisettes, pâte d’amandes) lactose, poudre de lait écrémé, matière grasse de lait anhydre, cacao maigre en poudre, farine de riz, farine de blé, huile de palme, gluten de blé, sucre, malt de blé, dextrose, sel , emulsifiant : lécithine-E476, arômes. Peut contenir des traces d’œuf et d’autres fruits à coque.
BERK BERK BERK :Danger, surtout ne pas ingurgiter !!!!!
Allez, à Bernard

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

URL de rétrolien : http://www.yvodile.fr/index.php?trackback/3050

Fil des commentaires de ce billet