Envies d'ailleurs

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Du 21 mars au 22 mars


Depuis 2 jours le vent nous accompagne. Le soir il nous berce (un peu rudement parfois ) et la journée de petites congères de sable envahissent la chaussée. Les embruns volent par dessus les falaises de TAN TAN, mais vive le Marjane de Guelmin où Yves a fait l'acquisition d'un bidon de 5l de lave- glace !

L'océan est gris et beige et la description de la lagune de Naïla parlent à notre imagination.

«  Le contraste entre la mer et le désert offre une jolie palette de couleur qui va du vert des herbes hautes qui poussent dans la lagune au jaune et au blanc du sable en passant par le bleu cristallin de la mer. »

photo 0350

photo 0352

«  L'endroit est un véritable paradis pour ornithologue... » Sans doute vrai… Mais en dehors de quelques sternes courageux qui planent dans le vent, les autres font comme nous : ils se blottissent et ne bougent pas une plume !

Aussi, nous poursuivons jusque 'à TARFAYA.

Tarfaya est une petite ville envahie par le sable et chargée d'histoire : comptoir anglais, colonie espagnole, étape de l'aéropostale et point de départ de la Marche Verte.

Photo 0302

Nous y visitons le musée Saint Exupéry.

Photo 0373

Dans les années 20, Tarfaya est au coeur d'une incroyable épopée. Pierre-Georges LATECOERE, un industriel français lance un projet fou:Il imagine une ligne aérienne reliant la France au Sénégal  en passant par l'Espagne et le Maroc ! Avec des avions qui à cette époque

 étaient constitués en partie de toile de parachute et de cordes à piano et avaient une autonomie de 500km !

C'est le début de l' AEROSPOSTALE

Mermoz Saint- Exupéry et Guillaumet sont de l'aventure.

Photo 0362

C'est à Tarfaya que Saint- Exupéry se prend de passion pour le désert et écrit ses 1ers romans (Courrier Sud en 1928)

0366

0371

Ce petit musée est passionnant et on ressort avec l'envie de relire St Ex.

Il faut que je regarde si nous l'avons dans la bibliothèque numérique.

En quittant Tarfaya, nous longeons les sebkha de Tazgha (salines)

0338

et un peu plus au nord, le trou du diable.

0341

0342

URL de rétrolien : http://www.yvodile.fr/index.php?trackback/3047

Fil des commentaires de ce billet