Envies d'ailleurs

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

de la côte atlantique à l'antiAtlas

Du 15 mars au 17 mars,

Nous poursuivons notre progression vers le sud.

Nous avons décidé de ne pas nous arrêter dans les villes. Nous longeons la côte. L'océan est gris et blanc comme le temps et d'énormes vagues se fracassent contre les rochers rouges. Époustouflant !

Photo geyser

L'océan au sud de SAFI

Nous prenons la direction d'AGADIR.

Nous trouvons un bivouac superbe à SIDI KAOUKI au sud d' ESSAOUIRA.

Le long d'une petite route, d'un côté des maisons en construction,

photo maison peinte

de l'autre une longue plage.

Photo arc en ciel

photo Betty et moi

Des pêcheurs lancent leurs filets dans les vagues…

photo pécheur

Le lendemain, à TAMANAR, capitale de l'arganier, nous visitons la 1ère coopérative féminine d'huile d'argan au Maroc.

tous ceux qui sont déjà venus au Maroc connaissent cet arbre adoré des chèvres

photo d'arganiers

et de nombreuses publicités nous vantent les bienfaits cosmétiques de l'huile d'argan.

C'est donc une économie en plein essor.

La coopérative féminine fondée en 1996 est gérée par des femmes et pour des femmes.

Elle fournit un emploi à des femmes seules avec des enfants scolarisés et assure des cours d'alphabétisation. 80 % du revenu dégagé par la coopérative est reversée aux femmes.

Une partie du processus d'extraction de l'huile, de torréfaction pour l'huile alimentaire, et de fabrication des cosmétiques est mécanisée.

Mais l'extraction de l'amande est encore faite manuellement, en frappant la noix avec un galet poli.

Photo ouvrière

Le soleil revient dans l'après midi et c'est un vrai bonheur de longer la côte jusque AGADIR.

Photo océan à Agrandir

Nous quittons la côte pour une courte étape technique à TAROUDANT, le temps de faire une lessive et le plein d'eau au camping du jardin.

Nous flânons avec bonheur dans cette ville colorée

photo mur

et qu'on se plaît à imaginer secrété derrière ses murailles de pisé.


Photo remparts

Sillonnée de calèches dont les conducteurs appâtent le touriste avec humour «  qui va sano...arriva tarde ! » et sans trop insister !

Les souks ont toujours le même charme, mais là aussi pas trop d'insistance.

Photo souk

Une pause « tajine » permet à Gérard et Yves de se livrer à leur passe temps favori.

Photo téléphone

Le soir un autre bivouac de rêve après AÏT BAHA en direction de TAFRAOUTE.

Photo bivouac

URL de rétrolien : http://www.yvodile.fr/index.php?trackback/3045

Fil des commentaires de ce billet