Envies d'ailleurs

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

du 12 au 17 juin

Après avoir quitté Dawson City par le traversier ( gratuit ) nous empruntons la " Top of the world " ( le sommet du monde) pour gagner l' Alaska. Elle tient son nom du fait qu'elle s'étire sur les sommets de la montagne. On domine toujours et

les paysages sont toujours changeants. Peu de kilomètres goudronnés et nous commençons à regretter d'avoir rincé le Sprinter hier !

Après un passage à la frontière assez rapide, nous voilà en Alaska ! L'un de nos rêves.

La première ville, c'est Chicken,

Chicken_12-06-2015_13-30-44.JPG

pas d'autre intérêt que celui de nous permettre de nous restaurer. Nous avons du vider le frigo pour passer la frontière sans problème (pas de viande et produit frais) Aucun contrôle à ce sujet.

Bon revenons à Chicken : la cafétéria où nous avons mangé ( ? ) mérite une note de - 5 sur une échelle de 1 à 10 !!

Un arrêt prolongé à Tok nous permet de refaire le plein du Sprinter et du frigo. Il faut s'habituer à nouveau à leurs ( celles des américains bien sûr ! ) unités bizarres, les miles et les gallons, les feets et les inches ! La Tok cut off ( ces routes

ont vraiment des noms étranges !) est très bosselée et c'est avec bonheur que nous stoppons pour la nuit avec pour décor les monts Sanford et Drum du parc national Wrangel Elias.

Wrangell_montains_13-06-2015_08-26-31.JPG

Glennalen_HW__13-06-2015_10-26-13.JPG

Glennalen_HW_13-06-2015_11-17-10.JPG

Depuis la piste de Dempster, le témoin de frein reste allumé. Yves n'est pas très inquiet, nous avons ramassé tant de boue que le témoin d' usure de plaquette y perd son latin ! Nous changeons donc de programme pour passer d'abord à

Anchorage pour les faire contrôler. Muffler City, le "speedy" local, passe 20' à faire tomber la boue dure comme du béton à l'intérieur des jantes, vérifie l'épaisseur des plaquettes (très bien) et constate que le câble du témoin d'usure des

plaquettes est sectionné. Le diagnostic d'Yves est donc confirmé. Nous pouvons rouler sans problème ! La pièce sera changée plus tard en même temps que les plaquettes. Coût de l'opération ? 0 dollar !

Avant de continuer, le petit topo sur l'Alaska.

D'une superficie de 1 530 700 km carrés, ( la France continentale en fait 543 900 ), peuplée de 735 000 habitants qui se concentrent essentiellement sur le littoral méridional au climat relativement doux . ( je confirme, ils sont tous

là, avec les bouchons du dimanche soir pour rentrer sur Anchorage et une marina sous mes yeux plus importante que celle de Cap d'Agde ! Il faut dire que depuis quelques jours l'Alaska connaît des températures record,


P1050746.JPG

 et ... c'est la saison  de la pêche. )


Russian_river_pecheurs_de_saumon_15-06-2015_13-48-36.JPG


Anchorage.jpg

Le reste du pays, de la toundra, des forêts, des montagnes, des glaciers, des volcans...

Je continue avec les accumulations de chiffres. 3 000 cours d'eau, 3 000 000 de lacs, le fleuve Yukon qui coule sur 3 185 km avant de se jeter dans la mer de Béring et le point culminant de l'Amérique du Nord, le mont Mc Kinley, 6 194 m.

A l'arrivée des premiers européens, les russes au milieu du 18 ème siècle,

Kenai__15-06-2015_21-44-36.JPG

Ninilchik_16-06-2015_18-00-36.JPG


Ninilchik_16-06-2015_17-55-15.JPG

le pays était déjà habité depuis des milliers d'années par des aléoutes ( ceux qui ont donné leur noms aux îles aléoutiennes ) arrivés depuis la Sibérie à travers le détroit de Béring.

En ces temps lointains, on pouvait traverser à pieds secs, il ne faudra peut-être pas attendre des milliers d'années pour que ce soit de nouveau possible !

Comme partout la colonisation a décimé les populations ( esclavage, destruction, viols, alcool et maladies jusqu'alors inconnues.)

Les russes n'étaient pas tous seuls à être appâtés par les richesses du pays (fourrures - la loutre de mer connaissait un grand succès à cette époque ) et la construction de forts et de trappes va bon train.

La découverte de l'or va encore aiguiser les appétits.

L'Empire Russe connaît déjà des difficultés, une petite rentrée d'argent frais ne ferait pas de mal, si on vendait l' Alaska ?

Pas aux Anglais, mais pourquoi pas au jeune état d'Amérique ? La guerre de sécession vient de se terminer et la proposition est vraiment alléchante : l'Alaska pour 7,2 millions de dollars ! Qu' a-t-on  pour ce prix là ?

L' Alaska restera une espèce de colonie jusqu' en 1959 où il deviendra le 49 ème état d'Amérique.

Anchorage_museum_14-06-2015_16-29-31.JPG

 Sa capitale est Juneau.

L'économie du pays progresse fortement, et avec la découverte de l'or noir en 1968, les USA n'ont pas dû regretter leur petit investissement !

Commentaires

1

21 juin 2015

11:24 par Annie

Hello ! Jean m'a re-donné votre adresse : je peux vous suivre désormais et vous admirer.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

URL de rétrolien : http://www.yvodile.fr/index.php?trackback/2702

Fil des commentaires de ce billet