CORONAVIRUS

En raison de la pandémie de coronavirus, et les conséquences sur la circulation des personnes en Amérique du Sud , nous sommes contraint de mettre un terme à notre voyage. Par chance nous avons pu rejoindre Montévideo en Uruguay , il nous faut maintenant trouver une réservation sur un RoRo de Grimaldi pour expédier le Sprinter à Anvers et un vol pour rentrer en France.

 

Journée un peu difficile sur le plan stress,car nous avons fait 2 h de queue devant les bureaux d'IBERIA pour rien, le dernier vol pour Madrid est programmé pour demain mardi et les 4 derniéres places nous sont parties sous le nez. Mais et c'est sans doute préférable d'éviter l'Espagne nous avons pu trouver  4  billets pour un vol d'AIR FRANCE KLM qui si tout se passe bien nous amène à Lyon via Sao Paulo et Amterdam .Départ Vendredi à 16h00 pour arrivée à Lyon samedi à 17h35. Au préalable nous avons rdv à la douane de Montevideo vendredi matin à 9h00 pour confier ensuite le Sprinter à Wave Logistics qui le stockera dans leur entrepôt jusqu'à l'embarquement sur un RORO de GRIMALDI , à une date indéterminée à ce jour....

Bivouac près du phare:

 

En fait NON,nous apprenons dans la nuit de lundi à mardi que  nos vols sont annulés , le gouvernement Uruguayen ayant décidé de fermer l'aéroport de Montevideo à compter de vendredi 00h. Ce matin donc nous retournons à l'agence Air France KLM : panneau sur la porte "fermé jusqu'au 31 mars". Gérard appelle alors la cellule de crise de l'ambassade et tombe sur le secrétaire de l'ambassadeur, qui nous confirme l'impossibilité de vols commerciaux, nous  conseille de trouver un toit ( le Sprinter étant parfait pour nous on le garde et Yves prévient Rachida de Wave Logistics qui annule le rdv avec le service des douanes) et de faire des provisions ("lait eau conserves...") avant le week end.

Nous devons remplir un formulaire en ligne afin que les services de l'ambassade aient nos coordonnées et notre date d'entrée en Uruguay. Suite au message présidentiel demandant le rapatriement des français à l'étranger, ils attendent des instructions pour la suite à donner.

Après avoir fait les courses au "Géant Casino" nous décidons de prendre des vacances sur la côte....

Finalement interruption brutalement des vacances vendredi matin car nous devons d'urgence mettre les véhicules sous douane. Après avoir déposer nos Sprinter nous recherchons un hôtel, pourquoi pas le Puerto Mercado hotel que nous avions connu à l'arrivée en septembre. Alors que nous étions à la réception de l’hôtel, Fabio l'agent de Air France Klm auprès de qui nous avions acheté 4 billets Montévidéo Lyon via Sao Paulo et Amsterdam annulé par la suite  appelle Yves pour proposer des vols via Sao Paulo et Paris réponse immédiate il vérifie et nous confirme dans la minute : "Go to the Airport".Ce garçon est plein d'humour :une fois enregistré Yves lui envoie un mail de remerciement la réponse est trop: "it's my work , have a happy journey and a happy quarantine hehehehe".

Notre rapatriement d'Amérique du Sud nous le devons à la ténacité et l'efficacité de Fabio qui n'a cessé depuis 2 jours de chercher une combinaison de vols pour rejoindre Lyon.

Cela a été également possible grâce à Olivier Chetanneau le directeur de Wave Logistic qui s'est démené pour que nos fourgons (famille Vitale et Dadolle) soient mis sous douane et stationnés dans leur entrepôt ,toutes démarches effectuées dans la matinée car la douane d'Uruguay n'acceptera plus les véhicules particuliers à compter de lundi prochain 23 mars jusqu'à nouvel ordre.

Commentaires

1. Le dimanche 15 mars 2020, 09:26 par gwadamum

Dites nous si on peut aider...

2. Le mardi 17 mars 2020, 17:03 par evelyne jm

Etes vous bien installés pour attendre les prochaines étapes?
On souhaite fort vous savoir pas trés loin dés samedi .

3. Le jeudi 19 mars 2020, 13:06 par gwadamum

Ne bougez pas, on vous envoie Thiriet!!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet